Recevez toutes nos astuces par e-Mail >>

La virtualisation est un pont, rien de plus et rien de moins

La virtualisation est un pont, rien de plus et rien de moins

L’évolution de l’internet & du monde mobile a mis la virtualité sur un piédestal. Considérée comme une valeur substantielle en soi, elle part à la conquête de la réalité. C’est vrai, lorsqu’on recherche un environnement créatif dans lequel le ciel est la limite, la virtualité demeurera imbattable. Mais n’oublions pas que l’expérience pour exister reste réelle et sans expérience, il n’y a rien, même pas la virtualité.

Dans les premières années de l’internet cette croyance a entraîné la bulle  mondialement connue. Bien qu’elle ait inspiré la communauté internet de plus de réalisme, la virtualité reste une sirène qui n’a rien perdu de son charme. Surtout lorsqu’il s’agit de faire du business, la virtualité démontre vite ses limites. Selon moi, il existe une règle de base qui peut aider à mettre en place une approche qui marche: RVR ou réalité-virtualité-réalité.

Le point de départ qui s’impose est la réalité quotidienne de votre client, une évidence de sa vie quotidienne (R ou la réalité) qui par le biais de la virtualité est projeté dans une nouvelle expérience imaginaire (V ou virtualité). La virtualité permet ainsi d’implémenter une extension de cette réalité. Ce faisant, elle crée un environnement pour stimuler une amélioration de l’expérience. Mais pour que cette nouvelle expérience ait finalement lieu il faut à nouveau une sortie vers la réalité car l’expérience reste réelle. (R ou Réalité). Donc RVR est une formule qui pourrait vous aider dans le design de vos solutions en ligne (mobile ou internet).

A mon avis, la raison pour laquelle cette formule est essentielle, est que pour que la valeur soit durable, elle doit être créée dans la vie quotidienne des clients et nulle part ailleurs. Si vous restez focalisé sur cette approche, le risque que vous soyez  attiré par les chants des sirènes de la virtualité sera minime.

En conclusion, je ne sous-estime pas la virtualité mais je suis convaincu que sa plus grande valeur pour la commercialisation réside dans sa capacité à construire un pont. Un pont entre deux réalités, celle avant et celle après la virtualité.

Laisser un commentaire

Nom, prénom*

e-Mail*

Site Internet