Recevez toutes nos astuces par e-Mail >>

Le design émotionnel ou l’art de remettre l’humain au 1er plan

Le design émotionnel ou l’art de remettre l’humain au 1er plan

Que serait la vie sans émotion ? Une vie bien triste et fade, vous en conviendrez. Et bien ce principe peut totalement s’appliquer à votre site Internet : sans émotion, il reste triste et fade… et pas très engageant pour l’internaute que l’on cherche à séduire !

A l’heure du tout technologique, il convient donc de (re)mettre l’humain – et donc l’émotion – au premier plan. Et c’est exactement ce que cherche à faire le design émotionnel !

Il n’y a rien de compliqué ni de magique, il s’agit surtout de bon sens… comme celui de faire passer un moment agréable – voire une véritable expérience si possible – à l’internaute qui visite votre site. Mais comment faire cela, me direz-vous ?

Une des piste consiste à faire en sorte que l’utilisateur sente la présence humaine derrière l’interface. Le fait de penser votre site comme une personne avec laquelle votre public peut avoir une conversation inspirée ouvre d’autres horizons que le percevoir comme une simple interface interactive ! De plus, votre site laissera une empreinte forte si vous arrivez à lui insuffler une vraie personnalité !

Aarron Walter, le designer et auteur de l’excellent livre «design émotionnel»  l’a bien compris. Pour MailChimp, il a créé Freddie von Chippenheimer IV qui est le visage de l’entreprise et l’incarnation de la personnalité de la marque. Grâce à lui, les utilisateurs perçoivent cet outil d’envoi de newsletter mondialement connu comme une expérience amusante et décontractée, loin de l’outil rébarbatif et technique qu’il aurait pu être. Ce petit singe rigolo a toujours un bon mot et encourage l’internaute avec un bon mot comme «Tope-là, ta liste a été importée».

Bien sûr, tout cela ne vous servira à rien si votre site ne possède pas les bases fondamentales qui permettent de satisfaire les besoins essentiels des utilisateurs : votre site doit être «fiable» et «utilisable». Le design émotionnel vient donc ensuite, mais il permet à votre site d’atteindre l’étage supérieur… D’utile et fonctionnel, il deviendra alors «agréable» ! Vos visiteurs, marqués par cette expérience utilisateur positive, seront beaucoup plus enclin à partager et à promouvoir cette bonne adresse !

Dans le prochain article, nous regarderons de plus près d’autres ressorts du design émotionnel tels que la surprise et l’enchantement ou la manière de faire passer la pilule lors de bugs par exemple…

D’ici là, je vous souhaite de faire le plein d’émotions en ligne ou ailleurs !

Laisser un commentaire

Nom, prénom*

e-Mail*

Site Internet