Recevez toutes nos astuces par e-Mail >>

Peut-on réellement augmenter l’efficacité de son site Internet grâce aux neurosciences ?

Peut-on réellement augmenter l’efficacité de son site Internet grâce aux neurosciences ?

Des études récentes démontrent que lorsqu’un client entre chez un libraire, la probabilité qu’il ressorte avec un livre sous les bras est de 25%. Or, lorsqu’un client visite un libraire en ligne cette probabilité chute à 5%. Au niveau du taux de conversion (d’un prospect en client) le monde virtuel reste donc loin derrière le réel. Que cela puisse réjouir ceux parmi nous qui prônent le retour au bon vieux temps… je le leur concède avec plaisir 🙂

Hors débat idéologique, la grande majorité des propriétaires de site Internet recherche l’efficacité tant sur le plan de la communication, que sur le plan des ventes (lorsqu’il s’agit d’un site e-commerce). Ces derniers seront donc davantage intéressés d’approfondir le pourquoi de cette différence et de mettre en œuvre des stratégies car le potentiel est énorme.

Avec un peu de bon sens, l’on comprend facilement qu’un facteur clé qui permet d’expliquer cette grande différence (5%-25%) réside dans le domaine émotionnel. Et pour comprendre ce vaste domaine sans trop s’y perdre, les neurosciences proposent des pistes intéressantes.

Avant de présenter ces pistes dans les prochains articles, je propose de jeter un regard sur le centre névralgique des émotions : le cerveau.

Le ou les cerveaux ? Car à l’évidence ce qui se trouve dans notre crane n’est pas un mais trois cerveaux :

1. Le vieux cerveau, également appelé le cerveau reptilien, se réfère au fait qu’il a son origine dans l’évolution des animaux. Son rôle : garantir notre survie.

2. Le cerveau médian est l’endroit où nous traitons nos émotions, c’est ici que se retrouve la racine de nos impulsions d’achat.

3. Le nouveau cerveau ou cortex est la dernière évolution du cerveau, ici se retrouve l’origine de la fameuse phrase « je pense donc je suis ».

Beaucoup d’activités du cerveau reptilien et du cerveau médian se déroulent hors de notre conscience. La grande partie dont nous sommes conscients se produit dans le nouveau cerveau.

Les pistes proposées par les neurosciences vont avant tout se concentrer sur les processus inconscients et leurs mécanismes.  Vous verrez qu’elles nous proposent des approches faciles à comprendre et tout compte fait pas nécessairement coûteuses ni compliquées à implémenter.

1 commentaire

  1. Peut-on réellement augmenter l’eff...
    5 juin 2013

    […] Des études récentes démontrent que lorsqu'un client entre chez un libraire, la probabilité qu'il ressorte avec un livre sous les bras est de 25%.  […]

Laisser un commentaire

Nom, prénom*

e-Mail*

Site Internet